<<< Retour à la Malle aux Poésies

Jean Metellus // Pour Sarah, Rachida et Leila

Publié par Médiathèque de Bassens le Lun. 13 Février 2012 à 11H59

Pour Sarah, Rachida, Leila

(pour une Juive, une Palestinienne, une Afghane)

Mes yeux s’allument et t’admirent

Ils veillent

Parce que les hommes ont condamné tout ce qui naît de ta chair

Parce que l’humanité à ton âme fervente s’est brûlée

 

Et moi qui marche parmi la foule

Embrigadé dans l’histoire

Sommé de suivre le jeu du monde

Persécuté et banni

Maudit en raison de mes origines

Méprisé à cause de ma couleur

Voici que j’élève en mon cœur, pour ton avenir,

Des feux d’actions de grâce

 

Que devient ton visage au milieu de ces fantômes

Que faire pour te voir dans cet anonymat

Je ne t’ai pas serré la main

Car je n’ai su lire ni tes gestes, ni ton regard,

Je suis passé assommé par le brouhaha

Ici conteste ta vie

Ailleurs a vécu sous la loi des signes

Le bruit a fait trembler mes jambes qui allaient au devant de toi

Une cloche d’enfer rythmait ma démarche

Composait un chant de fiel et de haine

Avec des mots-serpents, des mots destructeurs

Des mots, des mots, des mots que ma bouche a rejetés

 

Mais moi, j’invente pour toi un chant passionné

Où tu incarnes la beauté suprême de l’amour accompli

Car dans un songe tu m’avais confié ton secret

Foi dans la puissance créatrice

Foi dans le pouvoir du cœur

Foi dans le règne de l’amour

Foi dans l’avènement de la paix

 

JEAN  METELLUS

 
© 2017 - Presqu'île en pages - SIVOC
Syndicat Intercommunal à Vocation Culturelle
Réalisation
Orfaon.net