<<< Retour au blog

Poésie amérindienne

Publié par Médiathèque de Bassens le Mer. 22 Février 2012 à 10H46

Des nouvelles venues des Laurentides ce matin de JoAn Pawnee Parent et Robert Seven Crow (sans oublier Nimooch qui les accompagne depuis peu !). JoAn écrit dans son message depuis les bords de la rivière Le Lièvre : Ce matin ici il tombait de gros flocons de neige, comme des plumes d'anges qui tombent du ciel" . Nous avions eu le bonheur de les accueillir dans Presqu'île en Pages, l'hiver 2010, et, en pensant à eux et ces jours partagés et à l'amitié,  ce poème de Navarre Scott Momaday, auteur du magnifique ouvrage La Maison de l'aube .


Je suis une plume dans le ciel lumineux
Je suis le cheval bleu qui galope dans la plaine
Je suis le poisson qui virevolte et miroite dans l'eau
Je suis l'ombre qui suit l'enfant
Je suis la luminosité de l'après-midi, l'éclat des prairies
Je suis l'aigle qui joue avec le vent
Je suis un bouquet de perles étincelantes
Je suis la plus lointaine étoile
Je suis le grondement de la pluie
Je suis le scintillement sur la neige croûtée
Je suis la large traînée de la lune sur le lac
Je suis une flamme de quatre couleurs
Je suis un cerf qui s'éloigne au crépuscule
Je suis un champ de sumac et la pomme blanche
Je suis un vol d'oies dans le ciel d'hiver
Je suis la faim d'un jeune loup.
Je suis totalement le rêve de ces choses.
Voyez-vous, je suis vivant, je suis vivant
Je suis en bons termes avec la terre
Je suis en bons termes avec les dieux
Je suis en bons termes avec tout ce qui est beau
Je suis en bons termes avec la fille de Tsen-Tainte
Voyez-vous, je suis vivant, je suis vivant ..


N.Scott Momaday


1 commentaire
Par Isabelle le Sam. 25 Février 2012 à 11H27
C'est magnifique, inspirant, touchant. J'apprécie beaucoup.
Et beaucoup de pensée pour JoAn, Robert et leur petit protege.
I
Laissez un commentaire !
LAISSEZ CE CHAMP VIDE :
 
© 2017 - Presqu'île en pages - SIVOC
Syndicat Intercommunal à Vocation Culturelle
Réalisation
Orfaon.net